avr 28

Bargento 1 fut un succès à plus d’un titre, l’ambiance décontractée mélangée au sérieux des intervenants et à la qualité des conférences en a fait un moment unique d’échanges pour la Communauté Magento.

Philippe (Wikigento), Gabriiel (Fragento) et Fabrice (Fia-net) vous convient à Bargento 2 qui pourra accueillir plus de personnes, dans de meilleures conditions, avec toujours le même but : rassembler les acteurs du monde Magento pour un moment de partage de la connaissance, de prise de contacts et de dialogue communautaire !

Le mardi 2 juin 2009, les organisateurs seront heureux de vous accueillir à la Cartonnerie, 159 rue Saint Maur, 75011 Paris. La Cartonnerie est un lieu unique au coeur du 11° arrondissement de Paris. Chargée d’histoire, La Cartonnerie a été réaménagée en un espace modulaire de 450m² qui permettra au Bargento 2.0 de se dérouler dans des conditions exceptionnelles !

Au programme :
09h00 – 09h45 : Présentation des fonctionnalités de la version CE de Magento par Sébastien Lepers
09h45 – 10h30 : Présentation de la version Enterprise Edition par François Ziserman
10h30 – 11h00 : Pause
11h00 – 11h45 : Conférence communautaire par SeL, Gabriiiel, Philippe, Anthony
11h45 – 12h30 : Performances des versions 1.2 & 1.3 avec/sans Zend server, par NBS System & Zend
12h30 – 14h00 : Coupure déjeuner
14h00 – 14h45 : Magento et les projets à fort degré de personnalisation par SQLI
14h45 – 15h30 : Les bonnes pratiques des modules et du webservice par Fabrice Beck
15h30 – 16h00 : Pause
16h00 – 16h45 : Intégration de fonctionnalités spécifiques et SEO dans Magento, Baobaz (en anglais)
16h45 – 17h30 : Retours d’expérience de petites & grandes sociétés déjà Magentisées
17h30 – 18h30 : Prise de contacts, échanges de cartes, réseautage

En parallèle, un espace Barcamp sera aménagé pour regrouper des personnes intéressées par un même sujet, dans un format plus ouvert et propice aux échanges et questions.

Comme nous ne pouvons pas accueillir tout le monde, il nous faut mettre des limites afin de recevoir chacun dans des conditions de confort et de sécurité optimales. Cette fois la capacité d’accueil a été nettement revue à la hausse ! Vous pouvez pré-réserver vos places sur le site de Bargento, mais sachez que la capacité d’accueil a été portée à 180 places sur site donc environ 230 invités sur la journée (puisque tout le monde ne sera pas en même temps dans les lieux).

Bargento réunira comme d’habitude passionnés, professionnels, chefs de projets, indépendants, clients finaux et spécialistes de tout poil afin de pouvoir échanger autour de Magento. Une telle organisation demande des heures de travail et de nombreux investissements, c’est pourquoi une participation de 10 € est demandée. (Aucun bénéfice ne sera fait, tous les fonds des sponsors et des entrées seront investis dans Bargento 2 et, s’il reste du budget, dans Bargento 3)

Vous pourrez retrouver les nouvelles concernant cet évènement sur le site que nous avons ouvert à cet effet : www.bargento.fr

Merci a nos sponsors pour leurs soutiens financiers :

Sponsors Bargento

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , , , , , ,

avr 23

L’étape suivante du conflit

En décembre dernier, la guerre des processeurs à vu AMD affliger une cuisante défaite sur presque tous les fronts à son grand rival Intel. J’avais à l’époque affiché mon plus grand soutient à AMD pour cette avancée, tant en terme de performances que de coûts, sur les infrastructures LAMP, la messe était dite, l’avancé d’AMD était certaine.

Les Shanghai mettaient à mal les vieillissants 54xx d’Intel, tant sur le plans des performances pures que sur celui de la consommation électrique. La réponse était aussi prévisible que prévue, Intel a sortit ses nouveaux monstres, les I7, en version serveur.

Ils étaient déjà disponibles pour le grand publique mais les versions serveur se sont faites désirer quelques petits mois de plus, mais pour un résultat spectaculaire. Aux avants postes de l’info sur ces questions, les excellents sites d’anandtech et de techreport offrent une lecture comparable des différences entre les séries 55xx d’intel et les séries 23xx & 83xx d’AMD.

Le résultat est sans appel, les nehalem mettent une distance aux Shanghai de 15% à 50% selon les types de traitements. Seul le prix et éventuellement la consommation électrique peuvent mettre les AMD sur le devant de la scène mais la performance redevient le leadership d’intel en version serveur.

Les enjeux

La guerre n’est pas finit car les deux fondeurs vont se tourner maintenant vers les hexacore et les octocore par processeur. De plus Intel lance la course à la gravure 32 nm, ce qui ne va pas manquer de relancer la bataille.

Les 3 clefs du duel :

  1. La performance bien évidemment
  2. Le coût
  3. La consommation énergétique

La performance, il me semble inutile de détailler le pourquoi.

Le coût est un enjeu important également car les intel restent réellement plus coûteux que les AMD. A l’achat, sur plusieurs serveurs, ce coût est sensible, pour l’infogérant, l’hébergeur ou le client. Ce paramètre peut faire préférer une architecture moins rapide de 10% si son coût est inférieur de 20% par exemple.

A verser au chapitre des coûts, la consommation électrique est récurrente et la durée de vie d’un serveur est en général de 3 à 5 ans. Dépenser 20 € de plus par mois pour une machine à cause de sa consommation ou de sa dissipation, c’est dépenser 720 à 1200 € de plus sur toute la vie du serveur. Autant dire qu’il faut prendre en compte ce paramètre dès le début et que ce facteur est également un facteur de performance. Pour 500 € de plus, je peux mettre un double quad core plut lent à 2,3 Ghz qui dissipe 2x65W plutôt qu’un simple quad core 2,83 Ghz qui en plus est 20% plus rapide à fréquence égal mais qui dissipe 90 ou 135 W.Comme tous les systèmes dont nous parlons peuvent se répartir sur n core, n processeurs ou n serveurs, ce n’est pas réellement un problème de configurer l’une ou l’autre des solutions.

Toujours au delà de la performance, l’énergie et la consommation des serveurs est devenue critique. Les datacenter limitent les consommations par baie (en général à 16A), le Green-It se lance réellement et sur ce plan l’avantage n’est pas si tranché. Après avoir connu des chocs pétroliers et une fonte accélérée des glaciers, tout le monde à pris conscience que le tout pétrole était finit. C’est au tour des consommations électrique et donc de ces gouffres que sont les datacenters, de se voir rationnalisée. 32 A par baie était quelque chose de simple et d’accessible auparavant, c’est désormais 16A la norme et d’une manière général, on est prié de moins chauffer pour moins refroidir, de passer de 18°C à 23°C  en température médiane et de moins consommer.

En 2010/2011, un grand tournant se profile, les octocore sur un même die, sur même processeur, avec de la gravue en 32 nm et (enfin) un jeu d’instructions vectorielles. En 2012, Intel aura même avec l’architecture « Sandy bridge », l’équivalent d’un processeur Cell de Playstation 3 avec les FMA, Fused Multiply Add, des additions et des multiplications en une seule instruction, assisté d’un copro vectoriel. Cela va impliquer de redévelopper beaucoup de choses pour optimiser le code mais le gain promet d’être assez monumental.
Je reste bluffé cependant de l’avance prise par Sony sur son architecture Cell, sortie il y a 3 ans, rattrapée en 2012… 5 à 6 ans d’avance sur la concurrence…

Quelle différence pour Magento ?

La donne à changé, on est passé de LAMP à LAMPZM. Le combo Apache/PHP/Mysql  était peu gourmand à l’origine, puis vint Zend puis vint Magento et là, nous sommes rentrés dans l’ère du besoin grandissant de performances. Linux Apache Mysql Php Zend Magento cela fait un empilement un peu gourmand :-)

Pour les infrastructures de petite et moyenne taille, dont les capacités d’accueil vont aller de 0 à 75 000 visites par jour, la différence ne sera pas si marquante. Au delà de 75 000 V.U/J les machines sont très sollicités et un serveur de moins dans une infrastructure car les autres sont 20% plus puissant, cela joue énormément, c’est un équilibre délicat à trouver.

Mais, « More Power, More User » comme d’habitude. Alors les Intel gagnent cette deuxième manche, attendons la réplique d’AMD avec ses premiers hexacore qui ne vont pas tarder à arriver sur le marché. Un avantage tout de même, jusqu’à 8 core par processeurs, on ne sera pas obligé de changer de socket chez AMD, il sera donc possible de garder les châssis des Shanghai du début encore un moment en ne changeant que le processeur.

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , , , ,

avr 21

La modularité est probablement l’une des fonctionnalités apportées par Magento la plus intéressante, à la fois pour le marchand et pour l’intégrateur.

Cet article est le premier que je consacre aux modules, c’est un vaste sujet sur lequel il y a beaucoup à dire.
Dans ce premier article je vais introduire les modules, leur capacités et leurs limites.
Lire la suite »

écrit par Fabrice Beck \\ tags: , , , , , ,

avr 20

Après plusieurs jours sans trop poster (où j’étais entre autre occupé par l’organisation de Bargento 2), je vous propose aujoud’hui ce petit billet sur l’estimation du trafic, un art bien difficile qui a pourtant bien des impacts !

Souvent les clients me posent la question ou me demande de les assister dans cette démarche complexe donc loin de vous livrer un mode d’emploi, voici quelques pistes et réflexions.

Monter son site, c’est tendance

Le e-commerce ne connait pas la crise et c’est bien ce qui pousse des milliers de personnes à se lancer. Que ce soit un projet porté par une seule personne ou un lancement à grande échelle avec un business plan, des investisseurs et des objectifs, le E-commerce attire.

Mais comment prévoir son trafic, ses visites / jours qui conditionnent tellement de choses pour un E-commerçant ?

Je vois passer beaucoup de projets en ce moment et la tendance est nettement à l’accélération car ce mouvement est amplifié par :

  • La santé insolente des E-shops
  • Les statuts de micro entreprise et d’auto entrepreneurs qui permettent à des particuliers de se lancer dans de meilleurs conditions
  • Les licenciements qui incitent des nouveaux acteurs à se mettre à leur compte (et les aides qui vont avec la création d’entreprises, d’autant plus quand cette création fait sortir du chomage)
  • Toujours les particuliers qui lancent un site à moindre frais pour avoir un complément de revenue
  • La fragmentation grandissante du marché qui confère a des sites spécialisés sur un domaine une plus grande notoriété et une bonne visibilité dans google
  • L’accessibilité grâce à des framework comme Magento, avoir sa boutique « out of the box » n’a jamais été aussi simple

Lire la suite »

écrit par Philippe Humeau \\ tags:

avr 16

Cela fait un moment que Varien nous préparait la chose, la version Enterprise Edition est maintenant « officielle ».

En effet, les partenaires ont été conviés à un Webinar de présentation de cette version. Le Webinar était long et riche, je n’ai pas eu l’occasion de le suivre (un collègue l’a fait pour moi) mais l’important est là : deux versions vont être maintenue en parallèle, l’une purement opensource et gratuite (ne pas confondre les deux) et  l’autre payante.

Le modèle économique de Varien prévoyait l’arrivée de cette version de longue date et nous avions déjà des informations en ce sens dès le premier Bargento. Ce n’est donc pas un virage en soit mais bien la suite logique et prévue par l’éditeur.

Pourquoi ces deux versions ?

Tout simplement pour avoir un retour sur les gros investissements fait par Varien, ce qui va pérenniser la société. Varien n’est pas une association loi de 1901 ni une ONG et beaucoup l’ont oublié. Faire un bon produit nécessite une trésorerie importante, l’équipe de Varien a multiplié les versions en quelques mois, l’infrastructure coûte cher et les ingénieurs ne sont pas payés en cacahuètes, donc il faut de l’argent.

C’est d’autant plus important que nous devons à nos clients de leur construire une système fiable, l’éditeur doit donc être serein pour pouvoir soutenir son produit. La version qui a fait le buzz, qui a poussé le produit et les freelances comme les webagency vers le produit,  cette version reste gratuite, vivante et disponible.

Mais le message aux webagency est clair : vous gagner de l’argent en développant autour de notre framework, soutenez nous en retour. Le message aux (gros) clients l’est tout autant : vous voulez de la qualité et ce dans la durée, soutenez nous.

Le modèle économique, « à la redhat », fonctionne, reste à voir si dans cette période rude pour tout le monde, cette version enterprise aura le succès attendue par Varien.

J’avais interpellé Roy durant Bargento 1 pour lui demander si Varien gagnait suffisamment d’argent pour qu’on puisse se reposer sur nos deux oreilles, la réponse était un oui légèrement évasif. Les fonds étaient là mais autant être clair, pas au niveau attendu.

Que va t’on trouver de plus en Enterprise Edition ?

En vrac et ce ne sont qu’une partie des points mais essentiellement :

  1. Une garantie du produit, accompagnée d’indemnité en cas de soucis
  2. Des fonctionnalités supplémentaires comme par exemple un système natif de ventes privées
  3. Un système de rôles et de permissions avancées dans le backoffice augmenté de logs
  4. Un système de validation des mises en ligne
  5. Plusieurs méthodes de monnaie virtuelle (crédits, bons & cartes cadeaux)
  6. Une meilleure encryption, compatible avec les exigences du standard DSS

Et surement plein d’autres choses… A elles seules, et même rien que le support éditeur ainsi que la garantie, ces nouveautés valent de l’or, en plus d’un framework largement supérieur à la concurrence.

Changements de modèle économique

La donne va changer pour tout le monde. L’éditeur aura certes plus de fonds mais ses clients seront plus exigeants également car ils passent du statut de partenaires à celui de clients.

L’ouverture aux grands comptes est claire. La garantie c’est le gage que les grands comptes vont (enfin) pouvoir se lancer sans limite vers Magento, les gros voir très gros projets vont donc fleurir. Là encore le parcours de Redhat a montré la voie et Varien a beaucoup appris de son grand frère.

Dans les changements à venir, la licence va donc être à l’ordre du jour chez Varien comme chez les webagencies. Qui va payer ? Le client final, directement ou indirectement ? La version Enterprise sera t’elle réservée aux grands compte à cause de son coût ?

Conclusion

Le message était là depuis plusieurs mois : pour faire de la qualité, il faut de l’argent. De l’avis de certains, le travail fait sur Magento pourrait se valoriser entre 200 et 500 K€ et cette somme Varien l’a dépensée directement ou indirectement avec peu d’aide. Le programme partenaire ne faisait pas suffisamment d’entrée d’argent, la société portait toujours une majeure partie des portages de localisation, bref il fallait une autre façon de procéder.

L’ouverture vers une « Enterprise Edition » est subtile car elle va provoquer plusieurs effets de bords :

  • Les SSII vont faire jouer cet atout et vont tenter d’attirer les très gros projets à eux
  • Varien va avoir une nouvelle source de revenus et sa valorisation augmente (IPO ?)
  • Les grands comptes peuvent avoir les assurances qu’ils adorent vis à vis de l’opensource : les garanties
  • Les fonctionnalités à fortes valeurs ajoutées, typiquement utilisées par les grands groupes, ne seront disponibles que sur les versions Enterprise
  • C’est aux partenaires de gêrer l’intégration de ce nouveau coût
  • La version gratuite s’en trouve renforcée puisque l’éditeur pourra porter cet effort

Mon avis personnel c’est que l’idée est bonne ! L’éditeur ne nous fait pas un enfant dans le dos, on a été prévenus et Varien doit gagner sa vie, c’est bien le minimum, ce virage est sain.

Plus d’informations prochainement !

écrit par Philippe Humeau \\ tags:

avr 06

J’occupe le terrain avant de passer à d’autres posts sur Bargento 2 et sur l’optimisation. Disons que les prochains sont un peu longs et complexes à écrire alors dans l’intervalle, je crée une nouvelle catégorie le  « Rien à Voir » – R.A.V. De temps en temps, pour le plaisir je posterai un R.A.V.

Les articles R.A.V : ca parle de tout sauf de Magento.  Ca sera peu fréquent mais j’ai parfois envie de vous parler d’autre chose que de Magento, en l’occurence : de drague !

J’ai été voir le spectacle de Marc Boilard « un québécois qui vous veut du bien » et je me suis beaucoup marré. Ca fait un peu pub mais je ne le connais pas, ce n’est pas un pote non plus du reste, il m’a juste fait passé un bon moment alors je passe le mot. Comme un post sur un blog peut lui attirer un peu de monde en salle, je me permets en contrepartie de déflorer un petit bout d’une de ses histoires, ca vous donnera surement envie de voir le reste.

C’est la « théorie du Hamster« .

En effet messieurs, Marc nous donne une solution à l’énigme la plus balaise à résoudre en ce 21° siècle. Plus complexe que l‘atlas des groupes de Lie, plus difficile que les problèmes du millénaire ou encore plus obscure que les raisons ayant amenée la création du langage LISP (Liste Incompréhensible de Suite de Parenthèses pour ceux qui ont pratiqué) : Aborder une belle inconnue, seule à une table ! (Le Graal)

Lire la suite »

écrit par Philippe Humeau \\ tags: ,

avr 02

Un excellent article (en anglais) : Magento SEO, écrit sur le blog Yoast et qui donne de très bons tips sur la SEO et plus généralement sur un paquet d’optimisations à passer sur la bête.

C’est beau, c’est clair et… très pertinent !

Ils nous parlent aussi du fooman speedster module qui vient de passer dans le magento connect depuis le 22/03 !

En un mot comme en 100, jetez y un oeil ca vaut le coup. Depuis le temps que je grogne sur le fait que les sites nous arrivent en hébergement sont, neuf fois sur dix, pas optimisés pour un rond… Enfin un homme bon et généreux vous propose de grouper et compresser vos CSS et vos JS !

Globalement, ce joli petit module vous permet de regrouper (presque) tous vos Javascript en un ficher, idem pour les CSS. Il y a quelques exceptions, le classique print.css par exemple, mais sinon, sincèrement, s’en passer c’est se tirer dans le pied !

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , ,