août 29

Accueil » Régions » Paca » ApéroGento à Aix-en-Provence « retour aux évènements

ApéroGento à Aix-en-Provence iCal Import

Début : 10 Septembre 2010

L’ApéroGento Aix-en-Provence est l’occasion de rencontrer les spécialistes Magento en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans une ambiance décontractée et conviviale.

Pour cette 1ère édition de l’ApéroGento Aix-en-Provence, c’est un cadre provençal de la région d’Aix-en-Provence qui a été choisi. Le choix s’est porté sur un restaurant classé : La table de Beaurecueil, au pied de la montagne Sainte-Victoire.

Les inscriptions pour l’ApéroGento Aix-en-Provence sont actuellement ouvertes.

Les frais d’inscription de 39 €, intégralement reversés au restaurateur, couvrent l’apéritif, le repas, le vin et le dessert.

Comment s’inscrire ?

Rendez-vous sur la page d’inscription à l’événement.

» Inscrivez-vous

Dans le formulaire d’inscription :

  • choisissez le nombre de places à réserver et cliquez sur « Suite »
  • remplissez les champs du formulaire et cliquez sur « Suite »

Vous serez dirigé vers une interface de paiement totalement sécurisée.

Pour tout renseignement, contactez les organisateurs de l’ApéroGento Aix-en-Provence en utilisant le formulaire de contact.

Les inscriptions pour l’ApéroGento Aix-en-Provence sont actuellement ouvertes dans la limite de 50 personnes pour l’événement, afin de conserver l’ambiance conviviale et propice aux échanges.

Attention donc : une fois les 50 places réservées, nous ne pourrons pas accepter les personnes qui souhaiteraient y participer au dernier moment.

Le programme de l’ApéroGento Aix-en-Provence

Le programme de l’ApéroGento Aix-en-Provence
11H00 : Accueil autour d’un apéro
12h00 : Repas
14H00 : Ateliers
17h00 : Clôture

Contenu des Ateliers

Les ateliers ont été conçus pour accueillir tous types de participants, des e-commercants désireux d’en savoir plus sur la technologie à ceux qui ont déja un site sous Magento, sans oublier les prestataires Magento ou plus généralement E-Commerce.

A ce titre, l’organisation vous proposera 4 ateliers :
- Découverte de Magento :  ses fonctionnalités, ses avantages. Retours d’expériences
- Créer son site sous Magento : échangez avec des spécialistes de la technologie,  qui vous expliqueront les pré requis pour créer ou migrer son site vers Magento;
- Magento et les extensions : découverte d’une des grandes forces de Magento, dont la modularité permet l’ajout de fonctionnalités en utilisant des « extensions ».
- Espace business : dédié aux professionnels Magento, l’objectif est de vous mettre en relation dans un cadre convivial et décontracté.

Ces ateliers seront tous animés par des experts de la technologie Magento, mais c’est avant tout VOUS qui serez moteurs grâce à vos questions.

L’ApéroGento Aix-en-Provence est un événement organisé par l’agence Profileo, Boutik Circus, la Maison du Logiciel, Pyksel et pour parrain organisateur Nbs system.

écrit par Philippe Humeau \\ tags:

août 28

Et les développeurs découvrirent la CRON…

Avec Magento et d’autres frameworks, il devient possible de faire exécuter au site une commande à heure/date/jour fixe par le mécanisme de Cron table. Ce mécanisme, très vieux (au moins 25 ans) et très stable est connu de tous les administrateurs systèmes et réseau, ses excès et débordements occasionnels (si l’on ne fait pas attention au contenu) aussi.

Sauf que quand les développeurs ont mis la mains sur ce petit outil d’automatisation, une nouvelle frontière s’est ouverte en terme de possibilité. Application d’un traitement sur tout le catalogue de nuit, système de calcul des réapprovisionnements, gestions de commandes ou des réductions etc…

Well, le principe est bon alors le partager doit être bon quelque part ?

Mais cela fait maintenant un moment qu’avec l’apparition de PHP, cette question revient :

« Vous pourriez passer la memory limit à 1, 2, 4 Go ? »
Non.

« Mais j’en ai besoin pour mes traitements »
Non.

« Non quoi ? »
Non je ne passerai pas la memory limit à 1,5 Go car vous n’en avez pas besoin.

Pourquoi ?

Déjà parce que l’on a pas besoin de 1 ou 2 ou 4 Go pour effectuer un traitement, aussi volumineux soit-il. Il est *presque* toujours possible de fragmenter le traitement en sous lots plus petits, d’allouer et désallouer sa RAM plus subtilement et d’une manière générale privilégier une méthode de travail moins RAM intensive. (écriture et stockage de résultats partiels, tableaux indexés, traitement par plus petit lots, utilisation de la gestion de mémoire du Zend framework etc…)

Que personne ne tente de s’abriter derrière le *presque*, le nombre des algorithmes complexes non factorisables ou fractionnables est connu et, dans leur très grande majorité, ils touchent aux traitements mathématiques, à la cryptographie ou aux problèmes dits « NP-complets ». Donc NON, il n’est pas impossible de programmer différemment un traitement PHP sur une collection de données, fussent elle grande.

D’ailleurs, la preuve, au final, le développeur contourne le problème et arrive à utiliser une memory limit raisonnable tout en résolvant son problème.

Et pourtant, elle tournait !

Ensuite 1 Go de RAM, c’est beaucoup. Au sens propre.

C’est à dire qu’à une époque pas si lointaine, on chargeait et traitait des collection de données 2 fois moins grandes mais également avec 10 fois moins de RAM. Le catalogue d’une société il y a 10 ans était peut être deux fois moins gros mais peut importe le système utilisé à l’époque, ca tournait et la RAM, à l’époque, il y en avait 10 fois moins et pourtant, ca tournait.

Le coté orgiaque de la progression du matériel et de ses coûts fausse le sens des réalités. Oui un cycle processeur ca compte. Oui une boucle mal optimisée ca joue, surtout multipliée par des milliers de visites. Oui 1 Go de RAM ce n’est pas rien. Selon la configuration de la machine, cela peut même représenter le quart de ses ressources mémoire…

De plus, la memory limit est posée pour tous les processus PHP, pas pour un en particulier. Résultat il est possible qu’un seul script soit gourmand mais rien ne nous certifie que cela ne sera pas le cas d’un autre. Et si 5 ou 6 processus PHP se mettent à consommer 1 Go de RAM, on arrive vite à des sommes qui peuvent mettre des serveurs à mal.

A une époque pas si lointaine sur Amiga et Atari ST, on optimisait jusqu’au moindre octet maintenant c’est une culture perdue, qu’on considère comme dépassée mais sincèrement, cet esprit était le bon. La société de l’hyper consommation nous pousse à manger plus, dépenser plus, imprimer plus et allouer plus de RAM. Ça va avec, le gâchis est devenu une culture. Pourquoi écrire 10 lignes de plus pour avoir une gestion plus rationnelle alors que comme cela ca marche ?

Sans compter que bon nombre de script n’exit jamais et reste en mémoire sans savoir quoi faire, à part bloquer 1 Go de RAM, pour rien.

Quelques bribes de solutions :

Fragmenter le traitement est le plus important, soit dans l’algorithme de traitement, soit dans la gestion de la mémoire.

Quand vous lisez un bouquin, vous le faite page après page et pas les 500 d’un coup, envisageons la même chose pour un serveur.

  1. Prenez la taille de votre traitement, diviser le par 64 ou 128 Mo et vous saurez le nombre de blocs à traiter, le nombre de processus qui devront s’exécuter à la suite pour venir à bout de la tâche. Une fois les résultats calculés, assemblez les au besoins.
  2. Traitez des tableaux ou des indexes qui référencent les données plutôt que toute la donnée en elle même, quand cela est possible.
  3. Utilisez des algorithmes et des clefs de hash pour sotcker et retrouver vos données.
  4. Traitez les données avec le langage le plus adapté. N’oubliez pas que PHP est 10 fois plus lent (au bas mot) que le C pour venir à bout d’un traitement. Sa gestion de la RAM est également moins efficace.
  5. Quand cela est possible, préférez un script SQL à un PHP qui fait du SQL, ca sera considérablement plus rapide et économe en ressources.
  6. Si vous continuer à faire vos Cron en PHP, utilisez Zend_Memory :
    Le composant Zend_Memory est destiné à gérer des données dans un environnement où la mémoire est limitée.
    Les objets mémoire (conteneurs de mémoire) sont produits par le manager de mémoire sur demande et mis en cache/chargés d’une manière transparente quand c’est nécessaire.

    (tiré de la doc ici : http://framework.zend.com/manual/fr/zend.memory.overview.html)
    ah… voila une solution élégante. J’utilise et si je dépasse la RAM allouer, ca swap sur le disque mes résultats intermédiaire.
    (Merci à Samuel Verdier de m’avoir soufflé la solution, il interviendra peut être prochainement sur ce blog pour nous donner des exemples concrets).

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , , ,

août 23

Test de charge de son serveur de E-commerce

Dans le cadre d’un benchmark de site Web, de test de charge pour être plus précis, que faut il prendre en compte et pourquoi ? Que ce soit un benchmark de Magento  ou de tout autre Framework / site, il faut le bon outil et surtout la bonne échelle.

Mesurer c’est une chose, mesurer utile ou interprétable, s’en est une autre. La seule mesure qui compte au final, c’est la satisfaction de l’utilisateur qui surf sur le site concerné.

En l’occurrence une échelle de cette satisfaction existe, l’APDEX.

Le but de cet indice est de mesurer, dans un temps donné, combien d’utilisateurs ont eu un temps de réponse satisfaisant. Dans cette chaine, tout est compté, la charge que le site impose au serveur, le temps d’acheminement des paquets, l’affichage de la page etc.

Autrement dit, si je fixe à 2,5 secondes le temps d’affichage optimal pour un site, combien d’utilisateurs vont pouvoir surfer en même temps sur la machine avant que 1 d’entre eux ait un temps supérieur à 2,5 secondes ? Combien vais-je en accueillir avant que 5% d’entre eux ait une page en plus de 2,5s ?

l’APDEX comprend 4 niveaux :

  • satisfied
  • tolerating
  • frustrated
  • inacceptable

c’est donc bien une échelle « user centric ». Le but est de satisfaire l’utilisateur ou tout au moins de ne pas l’irrité. Si l’on fixe la zone de satisfied à moins de 2,5 secondes, la zone de tolérance va de 2,5s, la zone de frustration sera à 10s (4 fois le temps de tolérance) et au delà on est dans l’inacceptable.

Formule de l’APDEX

APDEX = ((nombre de satisfaits) + 0,5*(nombre des tolérants)) / total

(avec le nombre de frustrés = 0)

Si on reprend nos hypothèse et qu’on prend un groupe de 100 tests, mettons que 80 sont sous la barre des 2,5s, 20 sont entre 2,5 et 10 et 0 sont au delà de 10, le coefficient APDEX est de :

(80+20/2)/100=0,9

Se placer sur l’échelle

A 1, tout le monde est satisfait, entre 0,94 et 1, vous êtes dans l’excellence, de 0,85 à 0,94, vous êtes bon, de 0,7 à 0,85 vous êtes honnêtes. de 0,5 à 0,7 c’est mauvais, en dessous de 0,5 c’est la zone de l’inacceptable.

Dans notre exemple au dessus, un APDEX à 0,9 nous donnait 80% d’utilisateurs en zone de satisfaction, 20% en zone de tolérance.

Mesurer cet indice

L’outil Funkload, en dernièreversion utilise cette classification Apdex pour donner des rapports de tests de charge très complet. Une fois que vous avez préparé vos scénarii, il s’occupe de charger la machine jusqu’à ce que l’indice APDEX passe sous une certaine valeur. Une fois cette valeur atteinte, vous avez un nombre d’utilisateur simultanés.

Vous pourrez ainsi facilement mesurer la rapidité de votre site mais en condition réelle. Avec un utilisateur simultané, vous aurez surement des temps de chargements sous la barre de la seconde mais un serveur et son site sont fait pour la vie réelle, pour accueillir des milliers de visiteurs par jour.

Il existe prêt de 30 outils différents à ce jour pour mesurer cet indice mais je vous recommande très fortement Funkload qui permet de faire cela en parallèle d’un test de charge avec des scenarii.

Ordre de grandeur pour Magento

Par exemple, sans Reverse Proxy (RP), avec un serveur de base (bi quadcore 5420 / 8 go), bien configuré et optimisé, sous Magento 1.4 CE, avec un site correct devrait vous amener entre 150 utilisateurs simultanés, tous sous la barre des 2,5 secondes, avec un APDEX à 0,95. (95% des utilisateurs en zone de satisfaction, 5% en zone de tolérance)

Toujours sans RP, un gros molosse (bi hexacore 5670 / 8 Go) devrait vous amener à ~250 utilisateurs sous la barre des 2,5 s avec un APDEX à 0,95. (95% des utilisateurs en zone de satisfaction, 5% en zone de tolérance)

Un mono Quad core AMD 2382 (toujours sans RP), vous amène à 4s pour 150 utilisateurs.

Seulement 100, 150, 200 ? Oui, mais simultanés et sans l’aide d’un rproxy ou du full page cache pour les versions Enterprise de Magento (EE) !

Funkload

Voici quelques captures d’écran de Funkload qui vont vous permettre de mieux comprendre le fonctionnement de l’utilitaire et ce qu’il produit comme rapport :

Apdex spps
Sur cette capture, on voit, en haut, le nombre de SPPS (Successfull page per second) et l’échelle du nombre de CU (Concurrent Users), de visiteurs simultanés. Juste en dessous, le graphique suivant montre l’indice Apdex, la barre verte montre un apdex de 0,95 à 20 utilisateurs simultanés (hors cache, hors rproxy etc…)

CUIci, le graph montre le nombre de CU et le temps d’attente de chacun. A 40 CU, on a un temps de génération des pages de 2,5 secondes au minimum, 3 pour 90% des visiteurs.

Vous pouvez trouver l’outil Funkload sur le site de son auteur M. Delbosc : http://funkload.nuxeo.org/

Un grand bravo à Nuxeo qui porte haut les couleurs de l’opensource et de la qualité dans ce domaine, une entreprise Française en plus !

Conclusion

Ce que nous cherchons tous à savoir c’est : combien d’utilisateurs puis-je accueillir dans des conditions optimales avec mes serveurs ? La réponse est maintenant à portée de main grâce à un indice représentatif de la qualité de la session de surf : l’APDEX et un outil de mesure et de test de charge : Funkload.

En général, on a deux mesures de ce que peut accueillir un serveur, une mesure en visiteurs uniques par jour et/ou l’autre en visiteurs connectés simultanément. Évidemment, vu le type de mesure Funkload, la deuxième est beaucoup plus réaliste.

Ceci étant, peut de personne peuvent exprimer leur besoin en visiteurs connectés simultanément alors que presque tout le monde sait dire combien il accueille de visites par jour. Du coup, la passerelle entre les deux n’est pas forcément aisée et elle est approximative.Les pics sont bien représenté dans les connexions simultanées mais pas dans un nombre de visiteurs unique par jour.

Disons si on devait donner un ordre d’idée, pour du Magento, le ratio entre les deux serait de 150 utilisateurs simultanés en moins de 2,5s avec un apdex de 0,9 correspond globalement à ~35 000 visiteurs uniques par jour.

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , , , ,

août 16

D’habitude, je suis plutôt fournisseur que client en matière de E-commerce.

Quand je suis client c’est, en général de sites B2B comme LDLC, Office easy, et autres fournisseurs. Toujours en général, les sites en question sont pros et propres, ils livrent dans les temps.

Mais alors pourquoi ce post ?

Parce que, sans vous révéler tout de ma vie privée, j’enménage dans un nouvel appartement et j’ai presque tout acheté sur le Web, en tant que client B2C « classique ». Des E-commerçants, ma société doit en héberger 250 alors forcément, je suis confiant dans le principe de fond :)

Eh bien let me say : « OMG » ! Quel parcours du combattant pour certains sites. Quel service déplorable pour d’autres, on est même parfois à la limite de l’honnêteté. Du coup, comme j’ai une petite tribune sur Internet (ce Blog) je vais vous parler d’eux, en tant que client.

Myfab

Le site est propre et bien conçu. La simplicité est souvent un gage de réussite en fait.

Là le ton est donné, c’est du design à faible cout, on commande et on reçoit quand c’est produit. Pas de surprise, le modèle se laisse 13 à 16 semaine de la production à la livraison, c’est assez normal quand on produit en Chine et qu’on rapatrie en France par bateau. Aucun soucis à signaler, j’ai apprécié que ce qui était disponible plus tôt me soit envoyer rapidement et attendant le reste. (C’est du Magento ceci dit en passant)

J’ai reçu mon pouf big XL (terrible en passant) en quelques jours, le reste est dans le bateau. A quand le suivi GPS pour pouvoir le suivre dans son périple !

Update du 15/09 : et hop, 6 semaines plus tard, un mail m’informe que mes commandes sont en cour de voyage vers l’Europe !

Delamaison

Là on est sur un site qui est déjà moins moderne en terme de design. Des menus d’hier et des listes interminables d’avant hier, à la OS commerce grande époque. Cependant, comme le site était bien référencé sur ce que je cherchais, j’y suis allé. La présentation  des articles n’y est pas optimum, le cross selling très peu ergonomique mais la gamme est vaste, on finit par trouver ce que l’on cherche. C’est après que ca se gâte, et pas qu’un peu.

Commande payée par CB le 2/08.
Le 3/08 on me demande par mail des papiers qui prouvent que ce n’est pas un achat frauduleux. Dont un justificatif de domicile, toujours super pratique à fournir quand on vient d’enménager. Ce n’était pas préciser, mauvaise surprise.
Le 3/08 à 11h00, j’envoie les dits documents. Aucune nouvelle.
Le 10/08, on me dit (sur le site) documents reçus, commande lancé. 7 jours pour un fax dont j’ai eu confirmation de réception le 03/08…
Pendant ce temps là, aucune communication, pas de nouvelles. Je me renseigne, et je reçois un mail qui me dit qu’ils sont en rupture de stock. Rien de préciser sur le site lors de l’achat, je prends la commande et je vois plus tard… La classe. Le 13, j’envoie un mail pour expliquer que c’est assez inacceptable et si c’est pour être aussi lent, j’irai en magasin au lieu de commander sur le web.

On me retourne un copier/coller :

« Monsieur,
Nous vous informons que votre commande nécéssite un réaprovisionnement auprès de notre fournisseur,
Vous recevrez un message lors de l’expédition de votre commande,
Veuillez accepter nos excuses pour la gêne occasionnée.

Restant à votre service, »

3 lignes, 2 fautes d’orthographe et ca ne répond pas à ma question : « QUAND serai-je livré ? »
le 16, aujourd’hui, je réutilise leur système de support et repose la question en précisant qu’ils peuvent retarder ce qu’ils n’ont pas en stock et m’envoyer le reste. Même réponse copier/coller du support.

Ça m’énerve un peu je renvoie un mail pour mieux m’expliquer, visiblement, ils sont durs de la feuille. Je reprend la même réponse en copier/coller en retour.

Le 20/08 ils prennent en compte notre échange par mail du 13/08 et annule ce qu’ils n’ont pas en stock.
Le 24/08, toujours aucune nouvelle de la livraison…

C’est indigne d’un site Web de E-commerce. Site à l’ergonomie très archaïque, au support client inexistant, je prend la commande, la tune et … démerde toi, tu auras ta commande quand on aura le temps, tu as des questions, parle donc à mon robot qui répond la même chose en boucle.

Cher, inadapté au E-commerce, service client déplorable, site pénible, c’est le grand chelem, à éviter !

Update du 26 aout :

enfin une partie de la commande livrée.

Ils ont annulés 7 articles pour envoyer ce qu’ils avaient (bon je leur ai un peu soufflé la solution car d’eux mêmes, rien) et delamaison m’a envoyé une commande. Au final, il manque un article…  24 jours pour m’envoyer 14 articles sur 21, me rembourser de ceux non livrés (mais pas des frais de ports affiliés) et ils sont foutus d’oublier un article… Nul…

Quelqu’un a un bon site fiable pour les articles de maison, rideaux, assiettes, couverts et ce genre de chose à me conseiller ?

Update du 15/09 :

j’attends toujours un élément qui n’a pas été livré dans la livraison partielle du 26/08…

On en est à pas loin de 40 jours… La classe.

Update du 17/08 :

J’ai reçu le dernier élément de ma commande (envin en dehors de ceux qui ont été annulés). Lent, nul, mais au final, honnête, à l’inverse de but.fr.

But

But c’est simple et rapide au niveau du site. Pas de fioriture mais c’est efficace.

J’ai ouvert 15 onglets, ajouté des articles, enlevé, retrié etc… et tout s’est bien passé. C’est pas top design mais c’est efficace. Coté commande par contre, on est prévenu quand la pièce est en stock ou non, on peut choisir le magasin qui a les pièces les plus importantes de sa commande en stock pour tout prendre chez lui et être livré en deux fois si certains articles ne sont pas en stock. Pas mal…

Sauf que… Le site m’annonce une livraison le 12/08, je n’ai même pas eu un coup de fil. Le 14/08 je m’en inquiète, 4 coups de fils, le premier, « thierry est pas là, rappelez dans 30 min », le deuxième, attente, transfert, raccrochage. J’adore. Le 3° pareil. Le 4°, au bout de 10 minutes, j’ai Thierry, pas trop au courant, « ah oui on est en retard, désolé, euhhhhh je vous propose de passer mardi prochain ». Bon au moins j’ai une date, le gars est ok pour m’appeler 10 min avant de livrer etc. C’est pas terrible au niveau professionnalisme sur la livraison Web, pas top du tout au standard.

Update du 26/08 :

Pour la deuxième partie de la livraison, j’attends toujours… La première partie, j’ai du appeler, je pense que la deuxième je devrais faire de même.

Update du 15/09 :

Toujours aucune nouvelle de ma commande but… Ca devient ridicule. But le service peut être mais en ligne, clairement pas… En plus ils étaient encore injoignable samedi. Nul.

Update du 18/09 :

J’appelle pour avoir une date de livraison, 15 min d’attente (montre en main) au téléphone avant qu’on me raccroche au nez. Je pense que je ne serai jamais livré ou remboursé, à ce stade, la société But m’a volé de plus de 130 €… Je recommande donc à tout le monde d’éviter de commander sur le site but.fr car vous n’aurez probablement pas votre livraison, à moins que cela change, vous ne serez pas remboursé car vous ne pourrez pas joindre le magasin. On est plus dans l’incompétence mais dans le vol.

Darty

Darty, j’ai choisis de lire sur le site et de confirmer au téléphone avec un vendeur. L’expérience est mitigée sur ce point. 10 min d’attente (montre en main) et au final je discute avec un vendeur, ca coupe au milieu… Je rappelle, 15 min d’attente, j’ai le vendeur, je lui explique ma précédente expérience de coïtus electromenagus interruptis, il me demande mon numéro pour me rappeler directement si ca coupe. Bien vu.

On fait le tour, le conseiller connait ses produits, ses fiches techniques, ca va vite, le conseil est pertinent. Livraison impeccable par des gars super pros et gentils, ils mettent tout en place, m’explique comment faire les premiers pas avec mon électroménager, nickel. Sauf que… Les câbles de la machines à laver le linge et de la machine à laver la vaisselle devaient arriver avant le reste et c’est arrivé après

J’ai donc du brancher ma gazinière moi même et le vendeur m’avait refourgué 2 tuyaux dont je n’avais pas besoin, deux tuyaux d’eau, déjà livrés avec les machines. Dernier petit glitch, ils avaient enlever les visses de blocage du tambour dans la machine à laver le ligne mais par leur support, ca a fait un peu de bruit avant que je comprenne le truc, rien de grave cependant.

L’un dans l’autre, très bien. Bon  service, pro, (très) rapide à la livraison, pro à l’installation, des prix de fou, le meilleur des 5.

Update :

Ils m’ont vendu 3 câbles en trop, mais l’un dans l’autre, par rapport à leurs concurrents…

Alterego

Je voulais me commander une lampe big bow (entre autre). Pas envie d’attendre les 13 ) 16 semaines de myfab donc je chercher sur internet et je tombe sur alterego, un site Belge. Ils vendent une big bow et d’autres, je prends les lamps et deux tabourets de bar. Le site est moche mais fonctionnel, je trouve mon bonheur.

Sauf que la big bow, c’est une version naine et que les dimensions ne sont pas vraiment claires sur le site. Là où je m’attends à pouvoir passer dessous, elle m’arrive au niveau des pectoraux… Coté tabourets de bar, pas de soucis, ce qu’ils n’avaient pas en stock, ils le livreront plus tard, à leurs frais, ils m’en ont informé 48h après ma commande, pro donc.

Bon tarif, site pas terrible en terme de look mais avec du choix sur certains éléments, livraison pro.

Office Easy

Allez, je finis par un B2B, j’ai beaucoup apprécié Office Easy. Un site agréable et clair, une newsletter pertinente, des commandes livrées en 48h, c’est propre, c’est du E-commerce de pro alors ca mérite d’être signalé. Le catalogue est très complet.

D’une manière générale, j’ai eu beaucoup moins de soucis en B2B qu’en B2C en fait.

Et pour les sites qui souffrent de leur design, tunnels de conversion improbable ou IHM Des années 70, allez donc lire le blog de Capitaine Commerce ou celui de François Ziserman, ils donnent plein de conseils dans ce domaine qui est le leur, alors profitez en !

Pour la deuxième partie de la livraison, j’attends toujours… La première partie, j’ai du appeler, je pense que la deuxième je devrais faire de même.

écrit par Philippe Humeau \\ tags: , ,